« Je pense aux fleurs Qui sont parfaites Qui n'ont pas d'autre rôle que de l'être » #claraluciani #lesfleurs #printemps
5 0
« Je pense aux fleurs Et c'est bête Mais j'envie leur beauté muette » #claraluciani #printemps
3 0
Que l'on ait 44 ou 15 ans, les textes de Clara Luciani @jesuisclaraluciani résonnent en nous. merci pour la photo et désolé pour le dérangement. Hâte à ce soir pour votre concert @lacarene.brest #claraluciani #lacarene #brest #concert
14 3
Credit @mackenzie_palma • ⊙ Sous mon sein la grenade ⊙ Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de ces émotions liées aux blessures que nous nous transmettons de génération en génération et qui s’impriment dans nos chairs, dans nos cellules, jusqu’à soit nous rendre gravement malades, dépressifs.ives, soit nous empêcher de donner la Vie, soit nous bloquer à différents niveaux de nos Vies. J’ai envie de vous parler de loyauté à notre histoire, à celle de nos ancêtres. D’émotions, de mémoires, que nous taisons, enfouissons, par peur, consciente ou inconsciente, du mal que cela pourrait faire à notre entourage. Ou parce que nous ne savons pas accueillir nos émotions. Ou pire, ne savons pas les identifier. Parce que nos parents eux-mêmes ne savaient probablement pas quoi faire de leurs propres émotions. Parce que leurs parents ne savaient pas non plus comment les gérer, … et l’histoire se répète en boucle et au final on ne sait plus très bien démêler ce qui nous appartient et ce qui ne nous appartient pas. • Moi, je dis « stop ». • Pour ma part, l’émotion que je fuis depuis des années, c’est la colère. J’ai un volcan infini en moi de colères refoulées. Et je ne sais pas comment l’accueillir. J’ai peur de l’accueillir. Je ne m’autorise pas à l’accueillir. Et alors, soit elle sort à des moments totalement innapropriés, soit je la refoule et elle se transforme en maux et maladies chroniques. • C’est ma fille qui m’a ouvert la voie vers l’accueil de cette émotion. Sa colère est tellement tellement immense parfois et me met tellement à terre que j’ai bien été obligée d’aller voir à l’intérieur de moi, ce que SA colère venait toucher en MOI. • Quelle colère je n’arrive pas à nommer ? A exprimer ? Et que ma fille exprime pour moi du haut de ses 2 ans? J’ai encore des choses à clarifier, j’avance, à mon rythme. • Le 8 mars dernier, j’écoutais la Grenade de @jesuisclaraluciani (merci Clara 🙏🏻) et je pensais aux Femmes, à nous toutes. Et évidemment, en pensant à nous, j’ai pensé à ma Fille. Et là, c’est monté. Le volcan s’est réveillé. J’ai vu toute cette colère refoulée, cristallisée dans mon corps. Cette colère qui ne m’appartient pas totalement. (Suite en commentaire) 👇🏼
81 26